Les cyclos au départ de la première journée des festivités

Bonjour à tous,

      

 

Et voilà, la Nonette 2018 est terminée, avec les 4 jours en Carladez. Ceux-ci se sont déroulés on ne peut mieux, question météo.
Beau temps samedi après-midi, dimanche et lundi toute la journée, un peu de brume le mardi matin pour le circuit décrassage qui n’a jamais aussi bien porté son nom.
Le programme a été respecté à la lettre, nous ne nous sommes pas mouillés du tout sur le vélo. Seul l’orage du lundi soir nous a amenés à changer nos plans : au lieu de griller la côte de bœuf à l’extérieur, cela s’est réalisé dans la cheminée du moulin.

 

LE SPORTIF:
Nous avons parcouru 307 km, avec un dénivelé de 4100 mètres environ. Cela fait grosso modo 16 heures de vélo. Tous les cyclos y ont apparemment trouvé leur compte, même s’il est difficile de concocter des circuits plats dans ce « foutu » pays. Bonnes routes, circulation des voitures très limitée, sites touristiques calmes, fossés accueillants pour certains, rien que du bonheur!
Très bon entraînement plutôt orienté sur le fractionné, avec aussi quelques passages type « strade bianche » comme certains itinéraires que nous trouverons en Toscane.

L’HUMAIN:
L’ambiance fut chaleureuse, le groupe très homogène, les accompagnateurs semblaient charmés, et tout le monde à mis la main à la pâte pour les festivités. Lynette, la patronne de l’Hôtel des Barrages, très à l’écoute du groupe, a séduit les participants.

                                                                                                                                           
Notre maître rôtisseur Francis, sur qui nous nous sommes entièrement reposés au barbecue, a été vraiment à la hauteur de sa réputation. Il y avait quand même la bagatelle de 5 kg de bœuf Aubrac a gérer! Nous avons tout mangé, y compris la truffade qui allait avec. Nous connaissons maintenant la capacité maximum du moulin, c’est donc 21.
Les pruneaux de Geneviève ont fini de nous régaler.
Nous avions pu avoir des places au Buron de Born, le dimanche à midi. Nous étions 21 à table en terrasse, face aux super paysages de l’Aubrac. L’aligot saucisse n’a empêché personne de rallier l’arrivée de la rando. Un test de dépistage à l’aligot pour les coursiers est en cours d’élaboration à l’INSERM!
Largement mieux que l’EPO et encore indétectable. Profitons en!

Merci à tous pour ce sympathique weekend, merci aussi à Robert de nous avoir accueilli chez lui pour le pique nique du lundi, après la non moins sympathique côte d’Entraygues.

A bientôt sur le vélo!
JP

Comments

  1. Ping : 3focusing

Comments are closed.